Historique des fouilles (2) : un des plus anciens rapports de fouille

Le manuscrit du mémoire lu par Grignon à l’Académie des Inscriptions en 1772 refait surface en 1876, lorsque H. Bordier le présente à une séance de la Société nationale des Antiquaires de France. Outre le Mémoire de 1772, le manuscrit contient alors une série de planches qui semblent avoir été ajoutées au Mémoire initial : des dessins des objets trouvés en 1774 par Grignon père et fils, d’autres exécutés par Poisson après 1788, sans doute à l’instigation de Campion de Tersan. Le document est acquis par la Bibliothèque nationale de France en 1889 ou 1890 (?) et ne semble par la suite n’avoir été exploité que par E. Espérandieu dans son Recueil général des reliefs et bas-reliefs de la Gaule romaine. Il s’agit d’un des plus anciens rapport de fouille français.

Premières recherches sur les ruines de la ville de Châtelet en Champagne, par Grignon (Bibliothèque nationale de France, NAF, 6269, f.9). Ces pages mentionnent un ex-voto au dieu gallo-romain Ounirix (CIL 13, 4651). Cl. M. Kasprzyk.

Premières recherches sur les ruines de la ville de Châtelet en Champagne, par Grignon. Mémoire lu à l’Académie royale des Inscriptions et Belles-Lettres le 17 juillet 1772 (Bibliothèque nationale de France, NAF, 6269, f.9). Ces pages mentionnent un ex-voto au dieu gallo-romain Ounirix (CIL 13, 4651). Cl. M. Kasprzyk.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *